Vitamines

  • Vitamine c

    Découvert en France, en Angleterre et aux Etats-Unis, c’est en 1933 par un biochimiste hongrois (Szent-Györgyi) que l’isolement de la vitamine C fut effectif et en quantité importante à partir d’un piment hongrois appelé le paprika. La composition de la vitamine C est connue grâce à Linus Pauling (prix Nobel à deux reprises).

  • Vitamine K

    C’est au biochimiste Carl Peter Henrik Dam d’origine danoise que l’on doit la découverte de la vitamine K en 1920. En effet, c’est en faisant des recherches sur le cholestérol qu’il découvrit cette vitamine essentielle. Elle favorise la coagulation sanguine. Le mot allemand koagulation est à l’origine du K apparaissant dans l’appellation de cette vitamine essentielle. D’ailleurs, si cet éminent scientifique purifie cette vitamine en 1936, c’est Edward Doisy qui la synthétisa chimiquement en 1939. Ils reçurent donc tous deux le prix Nobel de la médecine de 1943.

  • Vitamine B1/B6/B12

    Les vitamines B1, B6 et B12 sont très utiles à l’homme pour que son organisme fonctionne normalement. Si le médecin hollandais Christian Eijkman révèle l’existence de la vitamine B1 au XIX e siècle, c’est à Casimir Funk que l’on doit son appellation actuelle de vitamine B1. Quant à la vitamine B6, elle a été découverte en 1934. Par ailleurs, en associant les vitamines B12 et B6 avec la vitamine 9, on peut efficacement prévenir certains troubles cardio-vasculaires. Ces trois sortes de vitamines ont des actions diverses sur l’organisme.

  • Vitamine D

    Découverte en 1922 par le Dr McCollum, la vitamine D se présente comme une vitamine soluble dans les graisses. Le rachitisme est la maladie qui est à l’origine de la découverte de cette vitamine. Elle est qualifiée de vitamine antirachitique dans la mesure où elle permet de combattre efficacement le retard de croissance. Cette vitamine est vitale pendant la période d’enfance. Car la présence suffisante de ce type de vitamine dans l’organisme de l’enfant lui assure une bonne croissance.

  • Vitamine E

    La vitamine E est très vitale pour l’être humain. C’est en 1921 que les chercheurs K. Bishop et H. Evans révèlent à la face du monde l’existence de cette substance. De son appellation scientifique tocophérol, elle est d’origine végétale et animale. Par ailleurs, si en 1936 P. Emerson et H. Evans parviennent à son isolation et à sa définition au plan chimique, c’est P. Karrer qui en réalisa la synthèse. Un préfixe utilisant une des lettres de l’alphabet permet de classifier les différents composés de vitamine E dont le plus important est l’alpha- tocophérol.

  • Vitamine A

    Scientifiquement appelé Rétinol ou Axérophtol, la vitamine A est constituée par une association de molécules diverses dont le plus important est la molécule d’alcool trans-rétinol. La vitamine A est dite vitamine liposoluble à cause de sa solubilité dans les graisses ainsi que dans les solvants organiques. Ses actions permettent les croissances osseuses, le renforcement de l’immunité, la synthèse des pigments des yeux et le traitement de toutes sortes acnés.

I diet